RAPPORT-3.pdf

RAPPORT N°3 DE «LA GENDARME RIT», DEPUIS LES MONTAGNETTES DU SUD-EST DE LA FRANCE

Nouveau référé le 7 janvier 2013 au Tribunal d’instance de Manosque

Vous êtes invités à venir en nombre au Tribunal d’instance de Manosque nous soutenir le lundi 7 janvier 2013 à 14 h pour l’audience en référé qui traitera de la nouvelle demande d’expulsion du Conseil général. Cette fois-ci, notre propriétaire, le Conseil général socialiste (pour ceux qui ne le saurait pas encore), qui refuse toujours de discuter avec nous, nous a envoyé les flics et un huissier pour relever l’identité des personnes présentes sur les lieux. Par chance pour eux, parmi les huit personnes sommés de décliner leur identité il y avait bien quelques résident-e-s de « la gendarme rit ». Nous sommes navrés de constater que malgré le fait que nous étions prêts à fournir la liste des résidents, si on nous la demandait, aucun effort de dialogue n’ait été tenté… mais ce sera sûrement pour le prochain référé !
D’autre part, nous avons reçu le soutien verbal de M. Felix Moroso (vice-président du Conseil général) qui a affirmé à l’un d’entre nous qu’il ne ferait rien pour nous expulser et que nous pouvions le faire savoir (c’est choses faite) ! Et nous espérons donc que comme le demande le CRIP (collectif de Résistance et d’Initiative populaire), Attac 04, QueDAL 04 et les plus de 300 signataires de la pétition de soutien, la plainte du Conseil général sera retirée et nous pourrons discuter plus sereinement de notre installation (jusqu’aux travaux ou jusqu’au relogement de chacun des résidents) dans ces locaux que nous avons transformés en quelques mois et avec les moyens du bord en centre social et culturel autogéré…

Suite du premier référé dit « de l’expulsion chez sa mère ! »

Après avoir visité le 12 novembre un T3 de 90 m2 dans la vieille ville pour seulement 390 euros par mois + les charges… Samuel a reçu une lettre l’informant que celui-ci ne lui était finalement pas attribué. La préfecture a rappelé pour dire que d’autres propositions allait lui être faite (une commission DALO se réunissait le 4 décembre) mais il attend toujours… (on en connaît qui attendent parfois des années avant qu’on leur propose un appartement à visiter !).

Réponse du Préfet des Alpes-de-Haute-Provence : « y a pas de problème de logement dans le 04 ! »

Le Préfet a répondu rapidement à notre lettre de demande de réquisition de ce bâtiment abandonné depuis des années (lettre que de très nombreux soutiens ont envoyés aussi, merci). Il précise dans sa lettre que la situation détendue du marché du logement « ne permet de fonder ni en droit ni en opportunité une telle demande » mais que « toutes les demandes de logement enregistrées seront satisfaites dans le délai légal de trois mois prévu par la loi… » Nous voici donc parfaitement rassurés sur notre relogement !

Le squat serait-il une aubaine pour trouver rapidement à se loger ?
Nous sommes maintenant plus d’une douzaine de colocataires à vivre dans le squat et 7 appartements sur 8 sont occupés, mais il reste encore de la place sur la boîte aux lettres de « la gendarme rit » pour accélerer votre demande de logement social…

FEST-HIVERNAL : « APRÈS LA FIN DU MONDE ! »

Pour fêter dignement la fin de leur monde nous préparons un « festhivernal » qui aura lieu les 30 et 31 décembre avec des amis musiciens et vous qui voudrez bien venir vous joindre à nous. Atelier et activité diverses l’après-midi, concerts et projections le soir ! Le programme de la fête sera disponible sur le blog quelques jours en avance. L’entrée aux soirées sera évidemment libre mais si vous voulez bien amener chacun de quoi boire et manger nous partagerons les victuailles ensembles…

…/…

LE MAGASIN GRATUIT

Il est ouvert depuis le 8 décembre et vous pouvez venir nous aider à tenir une permanence le lundi matin et à ranger les objets qui y sont proposés gratuitement pour tous (vêtements, vaisselles, petit meubles, livres, jouets, etc.)…

LA SALLE POLYVALENTE « CONNE »

Elle accueille tous les dimanches soir le ciné-club (projection à 21 h).
Il est possible d’y suivre :
- des activités sportives : remise en forme, boxe, squash…
- des activités culturelles : ateliers graph, expositions, concert de musique, théâtre…
- des activités sociales ou culturelles : réunions, débats, bibliothèque…
Tout cela en autogestion : prise en charge par celleux qui fréquentent le lieu.

Conclusion (en forme de bulletin météo) Après quelques chutes de neiges sur les reliefs, l’hiver sera marqué par l’absence de toute intrusion du Conseil général socialiste et des gendarmes dans les affaires du squat. Les élus (autour de M. Echalon, Adrian, Clément, Moroso, Philiponneau) retireront (enfin) leur plainte afin de nous laisser mettre en œuvre dès les premières fleurs d’amandiers le projet de Centre social et culturel autogéré que nous demandons… Pourquoi ne pas imaginer qu’une partie du budget de 1,7 millions d’euros prévus pour réhabiliter ce bâtiment vétuste et le transformer en bureaux flambant neufs puisse servir à faire de ce lieu un véritable centre social et culturel pour Forcalquier ? Entre temps l’argent des contribuables (entre 1,5 et 2 millions d’euros selon les sources !) continuera à alimenter les travaux du magnifique rond point de l’entrée sud de la ville et nous espérons être invités à la belle fête d’inauguration que nous prépare M. Castaner.

Enfin, profitant des éclaircies et du soleil de l’après fin du monde nous irons à la recherche de quelques coupes de bois secs pour arriver à faire la jonction avec le printemps (qui est ici assez tardif). Les cheminées et la lumière électrique continueront donc à fonctionner malgré la demande pressante du Conseil général (pour notre sécurité !) de ne pas jouer avec le feu !

Alors venez nombreux nous rendre visite
AVANT & APRÈS LA FIN DU MONDE !

LES COMPARSES
et autres gens de passages

RAPPORT-3-1.jpg

RAPPORT-3-2.jpg