En prolongement de la semaine anti-raciste de Forcalquier,
l’association « Agate, armoise et salamandre - corps et politique » organise :

le dimanche 31 mars à 18 h au squat de la Gendarme Rit

Une rencontre avec Mahmoud Traoré, Bruno Le Dantec et Sonia Retamero autour de leur livre :
DEM AK XABAAR, Partir et raconter. Récit d’un clandestin africain en route vers l’Europe paru aux éditions Lignes.

La rencontre sera suivie d’un repas (prix libre)…
Merci d’amener une bûche pour le chauffage et des bricoles à grignoter !

Nous lançons une action soutien juridique au bénéfice de notre avocat
une caisse de soutien sera proposée lors de chaque événement dans le lieu…
Pour plus d’info sur les actions de défense en cours, vous pouvez lire ici.

COUV_TRAORE_LDEDANTEC_HD.jpeg

Le livre :
Parti de Dakar alors qu’il n’a pas vingt ans, Mahmoud a mis plus de trois ans à atteindre l’Europe à travers le Sahel, le Sahara, la Libye et le Maghreb. Cette épopée trouve son dénouement dans l’assaut de la frontière de Ceuta par des centaines de désespérés, à l’aube du 29 septembre 2005 – une postface bien documentée apporte un éclairage critique sur les circonstances et la signification de cet événement, qui marque un tournant dans l’histoire récente des flux migratoires et dans leur gestion par les États.

Outre les assauts de 2005, l’intérêt premier de cet ouvrage réside dans le récit des aventures et mésaventures vécues sur la route. Mahmoud décrit les galères, la débrouille, les extorsions, l’attente, les passages, ainsi que l’étonnante et précaire vie sociale qui se réinvente dans les foyers, campements et autres « ghettos » de migrants irréguliers. Aucun livre n’a encore rapporté une telle réalité souterraine avec autant de précision, sans jamais stigmatiser ni idéaliser ces femmes et ces hommes qui ont la faiblesse de croire en la liberté de circulation.

Nous avons présenté DEM AK XABAAR le 11 et 12 octobre 2012 dans le cadre des Littorales, festival organisé par l’association des libraires de Marseille, puis à Paris et en banlieue. L’écho que nous avons trouvé (voir revue de presse jointe), en particulier lors de la rencontre avec des élèves de collèges de quartiers populaires, ont confirmé notre intuition : cette histoire vraie peut toucher un public beaucoup plus vaste que les lecteurs déjà convaincus.


Le squat de “la Gendarme Rit” se trouve à l’entrée sud de Forcalquier
2 montée de l’observatoire - 04300 Forcalquier